Jean-Marc PHILIPPE ( Jimpy )

Biographie

Portrait à la Prévert

Jean-Marc PHILIPPE  (Jimpy) ? Il est tombé dans la marmite de la création et de l’image. La recette est très facile, à 8 ans avec un appareil photo très simple (un Précidès de marque française) il fait ses premiers “reportages”, il dessine tout le temps, fabrique des marionnettes pour son petit théâtre, fait des éclairages avec des feuilles transparentes de couleurs et sonorise ses saynètes à l’aide d’un vieux magnétophone à bande. Parfois, il se fait comédien pour le plus grand plaisir de ses copains de classe. À propos de l’école, il n’aime pas du tout, mais pas du tout sauf peut-être les sciences naturelles et les rédactions de français (toujours trop longues) ou encore le chant. En 1968, le déclic, il rencontre Christian Zuber et décide à 12 ans de faire le même métier : photographe animalier. À 15 ans, il apprend donc la photographie, devient assistant puis photographe. De retour de l’armée où il était également photographe, il entre à la télévision comme monteur puis réalisateur. Par la suite, il écrit des rubriques dans diverses revues et monte ou réalise des reportages pour de nombreuses chaînes de télévision et quelques autres centaines sociétés de productions. Il réalise des courts-métrages de fictions qui remportent des prix et apparaît dans quelques films ou publicités. Quoi dire d’autre ? Il ne cesse de peindre en changeant de style tout le temps « je fais de la peinture aléatoire et éclectique » ou encore s'adonne à la sculpture. Il n’aime pas la routine, un peu rebelle et sauvage, il préfère le beau et la qualité plutôt que le luxe assez tapageur à son goût. La liberté est son domaine. La naissance d’une œuvre, d’une toile, d’un film ou d’une photographie ne s’explique pas. Alors ne lui demandez pas pourquoi. Son texte préféré est de loin “Cyrano de Bergerac” (Edmond Rostand) mais aussi "L'Astrée" (Honoré d'Urfé) et son film “Chantons sous la pluie” (Stanley Donen). Comme quoi, ce sont des mots et des images qui lui ressemblent. Bourreau de travail, il se lève bien avant le chant du coq et se couche tard. Cela lui permet de faire des pleins de choses entre deux tableaux, entre deux films ou entre deux escapades photographiques… Cela ne l’empêche pas d’avoir de nombreuses autres activités, le tout saupoudré par quelques doses d’humour. Peut-être aussi est-il à la recherche de l'inaccessible ?


Membre de la SACD et membre de l'ADAGP (qui gèrent mes droits).

Jean-Marc PHILIPPE ( Jimpy )

L'artiste au travail

Cote de l'artiste certifiée: Les travaux de Jean-Marc PHILIPPE ( Jimpy ) ont été évalués par un expert indépendant.


Certification 2017 : 700,00 € (781,69 $US)
La certification a été établie par Jacques-Armand Akoun le 19 oct. 2017.
Télécharger Plus d'info

Créé avec Artmajeur